ACCUEIL

Bienvenue à tous dans mon univers

Bienvenue à tous dans mon univers

Mon atelier est niché dans un coin des Hautes-Alpes, c'est là que je crée sur mesure vos envies et vos rêves de lumière. Je sais également panser les blessures de ces grands personnages, aux lustres abîmés, témoins silencieux du temps qui passe...
Mais attention, je dois vous mettre en garde! Un vitrail n'est pas un objet anodin que l'on pose et que l'on oublie, il est l'eau qui coule, le feu qui brûle, la matière qui murmure, un arc en ciel qui danse...
Il est poésie mise en lumière!
Je vais vous conter, la journée de vitraux habitant une lourde bâtisse de pierres.

Lumière danse avec le temps

Tapis dans l'ombre, entre brume et mur de pierre,
Les vitraux lentement s'étirent majestueux, solitaires,
Lambeaux de mémoire, bailleurs secrets de nos croyances,
Renaissent matin, dans le souffle saisissant du silence.

Et la lumière danse avec le temps qui s'éveille...

Douces couleurs, captives des premiers rayons d'hivers,
s'allongent fragiles sur le dallage de marbre clair,
Coulent au fil du verre, la ferveur et la joie, les guerres et les chagrins,
Qu'importe ces visages, sages, tyrans et pauvres gens, posent sereins.

Et la lumière danse avec le temps qui raconte...

Mais soleil au zénith tapage, tourmente, tambourine et impose,
Mille éclats d'azur, d'émeraude, pourpre et perles fauves,
Folles couleurs frayent sans pudeur avec l'astre de feu,
A bout de métamorphose, l'insolente sarabande défit les dieux...

Et la lumière danse avec le temps qui s'embrase...

Déjà les teintes coulent plus douces, voilées de pastel et de nacre,
les aiguilles tournent, le feu vacille et des fantômes se dressent,
Quelques passant déambulent, scrutent le nez en l'air,
De mystérieux géants, surgis du passé ou de nul part.

Et la lumière danse avec le temps qui s'apaise...

La ligne s'estompe, le contour se brouille, les couleurs s'assombrissent,
et sur les vitraux impassibles, le long manteau noir glisse,
D'étranges lueurs s'agrippent aux guenilles de la nuit,
Poignées d'étoiles feignent le sommeil mais veillent sans bruit.

Et la lumière danse avec le temps qui dort... 

Béatrice Deschamps-Nicolas

Enregistré Sacem




Modifié: Samedi 01 octobre 2011 - 14:03
par Béatrice